Download PDF

Présenté officiellement en janvier dernier, un nouveau projet Internet développé par la société française OP3FT, fonds de dotation technologique créé par deux français, est en train de voir le jour : la technologie Frogans.

Cette technologie dite Frogans se présente comme un web alternatif qui viendra se positionner en parallèle de la structure classique des noms de domaine que nous connaissons (à savoir : www.marque.extension).

Cette nouvelle adresse internet se compose de 3 parties :
– une racine
– une *
– une déclinaison

Par exemple : dans l’hypothèse de la réservation de la racine « WebInlex » dans la technologie Frogans, les déclinaisons possibles pourraient être :

webInlex*offres (pour une page web dédiée aux offres proposées par WebInlex)
webInlex*contacts (pour une page Internet présentant l‘équipe de WebInlex)
webInlex*referencement (pour une page web dédiée aux règles du référencement
webInlex*reseauxsociaux (pour une page Internet dédiée aux réseaux sociaux)

Etc… déclinables à l’infini.

Contrairement aux noms de domaine, les utilisateurs devront réserver la racine (« webinlex » dans l’exemple ci-dessus) puis la déclinaison (« offres » dans l’exemple précité).  Pour faire un parallèle avec ce que nous connaissons actuellement, ce système fonctionnerait un peu comme les sous-domaine.

Un site internet plutôt minimaliste mais exhaustif lui est dédié :  https://www.frogans.org/fr/main.html.

Sans entrer dans les détails trop techniques de cette nouvelle technologie, les trois principaux avantages de la technologie Frogans seraient :

– le visuel des sites web accessible et convertible sur tous les types de supports (smartphone, ordinateur, tablette…) : permettant ainsi un gain d’argent avec une unique version simplifiée du site pour les développeurs ;

– les adresses Frogans seraient ouvertes à tous les alphabets internationaux : permettant ainsi une ouverture au monde entier ;

– une déclinaison à l’infini des adresses internet : répondant ainsi la saturation des noms de domaine actuels.

3 points qui font défaut à l’Internet d’aujourd’hui et auxquels l’Icann essaie de répondre régulièrement avec plus ou moins de facilité (ouvertures des caractères spéciaux, nouvelles extensions…) quand on sait que le système actuel a été créé il y a plus de 25 ans.

A l’instar du système de réservation des noms de domaine que nous connaissons actuellement, la société OP3FT propose une période de « sunrise » dédiée aux titulaires de marque pour avoir la priorité sur ces nouvelles adresses internet.

Vous pouvez ainsi réserver en priorité jusqu’au 15 juin 2015 avant d’attendre l’ouverture générale pour environ 2K€ (prix variable selon les Registres) pour une racine (exemple : « webinlex » ) et quelques dizaines d’euros par déclinaison (exemple : « offres »).
> Seuls quelques bureaux d’enregistrement ont été sélectionnés par l’ OP3FT pour procéder à ces réservations.

Le système Frogans a également adopté les règles des procédures de règlement des litiges relatifs au nom de domaine (principes UDRP), en cas de réservations frauduleuses par un tiers d’un nom identique ou similaire à une marque (2 centres d’arbitrage sont aujourd’hui compétents : Asian Domain Name Dispute Resolution Centre et National Arbitration Forum).

Entre coût financier et réel intérêt marketing, il convient de bien analyser les besoins de la société en amont afin de ne pas se perdre dans les propositions qu’offrent aujourd’hui le Web 1.0.

A noter que la société OP3FT s’est positionnée sur les nouvelles extensions avec le « .frogans » (le système actuel n’est donc pas encore totalement détrôné…) mais saluons la performance et l’initiative de ce projet français sur lequel semble travailler la société OP3FT depuis plus de 15 ans (la marque Frogans a en effet été déposée à l’INPI le 3 août 2000, avant de s’étendre aux pays de l’Union Européenne).

Colombe Dougnac,
Conseil en Propriété Industrielle – Mandataire Européen
Département WebInlex

Share on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone