Download PDF

La fusion de deux sociétés et la création d’une nouvelle entité chapeautant les deux ensembles entraînent souvent une problématique de marques au sens où il faut un nouveau nom pour fédérer les énergies vers un nouvel objectif.

Le choix du nouveau nom fait généralement l’objet d’une intense réflexion marketing et, comme on le voit de plus en plus, il importe peu que le nouveau nom crée soit beau s’il n’est pas libre !

En effet, la création qui plait aux différents organes de direction du nouvel ensemble ne peut, bien sûr, être fédératrice que lorsqu’elle est disponible juridiquement c’est-à -dire peut être librement exploitée par son propriétaire.

Or, les démarches juridiques prennent du temps comme on a pu le voir dans le cas dans une affaire concernant Danone (affaire Croc Fruit) et comme cela ressort du cas lié à la fusion entre les Assedic et l’ANPE.

https://www.lemonde.fr/societe/article/2008/09/09/le-nouveau-service-de-l-emploi-peine-a-trouver-son-identite_1093025_3224.html La bonne gestion du timing par rapport à un projet est un aspect majeur du travail juridique qui est souvent, et à tort, sous-estimé et relève de spécialistes en propriété industrielle et n’est pas lié de près ou de loin au processus de création !! Ce qui est original n’est pas forcément disponible mais le contraire est plus vrai , ce qui est disponible peut être original . C’est une affaire de professionnels !

Share on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone