Download PDF

Le 26 juin dernier l’Icann a adopté à l’unanimité une résolution qui risque de faire du bruit : en effet, cet organisme qui gère l’arborescence des noms de domaine a décidé d’ouvrir la création de nouveaux noms de domaine de niveau générique appelé gTLD (comme le sont actuellement les .com, .net, etc.) à tous tiers intéressés.

Ainsi, il sera possible que des villes aient leur .paris, .berlin, etc., des sociétés leur .nike, .chanel etc. !

Il est vraisemblable qu’il n’y ait pas de limite à ces « créations » et que l’on compte plusieurs milliers de nouveaux gTLD pour autant que les tiers en question soit prêt à payer le prix (qui est estimé à ce jour à 100 000 dollars minimum).

L’Icann s’est fixé un délai de 9 mois pour mettre au point le système et édicter les règles. D’ici fin octobre un document pour discussion sera publié et la consultation durera 3 mois. Au début de l’année prochaine, le document définitif sera établi et la campagne de communication (et de vente) pourra commencer. Il est prévu que le nouveau système soit définitivement approuvé au milieu de l’année prochaine !

L’imagination sur Internet n’est jamais prise en défaut hélas ! et on peut penser que cela va créer un stress au minimum pour les propriétaires de marques qui ne sont pas « originales » et peuvent être légitimement revendiquées par d’autres puisque les noms de domaine ne tiennent pas compte des secteurs d’activités. Ainsi, entre les stylos Mont Blanc, les crèmes et le GEIE d’exploitation du tunnel, qui aura le droit à son .montblanc ?

Share on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone