Download PDF

Faits : Défaillance d’un serveur ayant rendu accessible près de 200.000 documents scannés d’un seul client de la société russe.

Information par le biais d’un communiqué (sans doute pour éviter le bad buzz possible et rassurer).

Share on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone